Le roi Lion est de loin le plus Lion des Disney

M

i Aout… On est au cœur de l’été et vous avez sûrement d’autres chats à fouetter qu’errer sur le net, vous autres natifs du Lion. Mais sachez que je ne vous ai pas oublié. Et comme on m’a fait remarquer que le café astro du Lion était sacrifié sur l’autel des vacances, je vous propose ici, en plus d’un petit article sur Simba la Super Star, un petit extrait du café astro « Lion » que j’ai proposé en juillet dernier à la Villalise. Pas moins de 4 personnages Lion vous attendent en supplément dans la 2nd partie de cet article ! Bande de veinards…
Mais commençons par le traditionnel méli-mélo de mots clés caractéristiques du signe du Lion:
volontaire, chaleureux, digne, charismatique, loyal, ambitieux, théâtral, esprit de commandement, magnanime, autoritaire, égocentrique, orgueilleux, sensible à la flatterie, naïf…

          “N’oublie pas qui tu es”

V

ous vous souvenez de cette phrase, dans le film Le roi Lion, par laquelle feu Mufasa somme son fils Simba de reprendre sa place dans le cercle de la vie ? Hé bien, tout est là. Le roi lion est de loin le plus Lion des Disney que l’on puisse trouver. Le parcours de Simba, qui passe d’une enfance éclatante à la perte de l’innocence, traverse l’errance pour finalement s’engager résolument à la conquête de lui-même -en récupérant son royaume au passage- est caractéristique de ce signe profondément marqué par la volonté de se définir lui-même.
Enfant, Simba est un lion qui ne doute de rien et certainement pas de lui-même : nous le découvrons fier, intrépide, volontaire, doté d’une grande vitalité et du désir précoce de commander. C’est qu’il se sait spécial, l’unique fils du roi et il est vrai que sa légitimité au trône lui monte parfois un peu à la tête. Il n’en demeure pas moins plein de bravoure et distribue abondamment son appétit de vivre autour de lui.

 

L

’amour fortement teinté d’admiration qu’il voue à son père est gigantesque et il n’a de cesse d’essayer de se montrer digne de lui. Il faut dire que Mufasa est très charismatique et Simba, malgré l’assurance affichée, a profondément besoin d’être apprécié et encouragé quant au développement de ses capacités. On aurait envie de lui dire qu’il n’a pas à s’inquiéter, tant il ressemble à son père ! Ils ont en effet beaucoup de noblesse de caractère… et finalement aussi la même faiblesse : ils ne se méfient pas de Scar, ne soupçonnent même pas qu’il puisse manigancer contre eux. C’est en cela que l’on peut dire que le signe du Lion est emprunt de naïveté : une fois qu’il accorde sa confiance (parfois trop facilement, surtout si on le complimente), il ne peut imaginer que l’on soit déloyal à son égard. A l’image du Soleil – astre ayant la maîtrise du signe du Lion – Mufasa se désintéresse de ce qui n’est pas baigné de lumière (entendez : ce qui n’est pas noble, digne, exemplaire) et fait comme si cela n’existait pas. La trahison de Scar est donc particulièrement choquante, quelque chose de parfaitement inimaginable pour lui.
"Tout ce qui est dans la lumière est notre royaume"

« Tout ce qui est dans la lumière est notre royaume »

Q

uoiqu’il en soit, la mort tragique de son père, dont il se sent responsable, précipite Simba dans l’exil et dans la certitude douloureuse qu’il n’est pas digne d’être aimé. Car l’estime de soi est centrale pour un Lion, c’est son carburant essentiel pour se sentir à sa place et s’investir dans ce qui lui tient à cœur. Aussi, pour ce qui est de Simba, la perte de confiance en lui-même est dévastatrice et l’éloigne définitivement de l’image idéalisée qu’il s’était faite de lui-même enfant. Résigné, le voilà qui fait semblant d’être quelqu’un d’autre avec ses amis Timon et Pumba, loin de la place qui lui revient de droit et du rôle qu’il se voyait si bien tenir enfant. C’est qu’en tant que signe de Feu et malgré la volonté qui l’habite d’imprimer sa marque dans le monde, un Lion peut rechigner à fournir les efforts nécessaires pour incarner son idéal. Car il est qui il est, voyez-vous ? Il ne voit pas trop ce qu’il devrait changer à ce qu’il est, ni comment ni pourquoi. C’est pourquoi il a besoin d’encouragements, de chaleur, d’applaudissements, qui le motivent à donner le meilleur de lui-même, ainsi que de périodes de solitude grâce auxquelles il peut se définir lui-même et fortifier sa capacité à diriger sa vie sans l’aide d’autrui.

D

e son côté, Simba  s’éveille véritablement à lui-même lorsqu’il se confronte à son désir intérieur (représenté par un Mufasa fantomatique perché dans les étoiles : un moi idéal constellé, en somme…) et acquiert la force suffisante pour soutenir et incarner cette vision. Et puis bien sûr il y a l’intervention de Nala, cette lionne courageuse et endurante qui le rappelle à ses devoirs et responsabilités royales (une lionne Capricorne, peut-être ^^). Certes, un natif du Lion n’aimera pas être rappelé à l’ordre -fierté oblige- mais l’idée qu’il puisse décevoir ceux qu’il aime et estime sera au final bien plus pénible à vivre. L’amour, toujours…et le témoignage de cet amour, s’il vous plaît !
A défaut de quoi, certains Lions en manque de reconnaissance seront capables d’aller très loin pour obtenir un peu d’attention : ils n’auront de cesse de s’exposer aux regards, chercheront à se faire remarquer par tous les moyens, dramatiseront le moindre évènement de leur vie… Exister, au moins dans le regard des autres, être un petit peu important quelque part et pour quelqu’un, c’est déjà pas si mal…

Lire la suite →

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 Commentaires
  • Giraud Patricia
    août 23, 2017

    Merci Géraldine pour ce superbe article. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce que le Roi Lion soit l’un de mes dessins animés préférés. Actuellement et suite aux changements intervenus dans ma vie professionnelle, je me découvre vraiment Lion , moi qui avait des doutes. Mais pas toujours pour le meilleur. Effectivement je me rends compte que j’ai besoin d’être encouragée, félicitée aussi parfois pour pouvoir continuer au mieux mes nouvelles missions. Malheureusement ce n’est pas souvent le cas et du coup je perds rapidement confiance en moi. Donc j’oscille régulièrement entre la « superbe  » et la puissance du Lion et la « timidité ou le repli sur soi du cancer. En tout cas encore merci. Bisous. Patricia

  • Géraldine Wolf
    août 23, 2017

    Merci à toi pour ton témoignage, j’ai le sentiment que beaucoup de Lion se reconnaîtront en toi. Douter de soi et avoir besoin, périodiquement, du soutien des autres est une chose plutôt saine de mon vue, qui permet de rester ouvert au point de vue d’autrui et de ne pas se perdre dans un sentiment de supériorité fantasmé (Hou, la Balance qui parle !). Personnellement, je trouve que ceux qui arrivent à traverser ces périodes avec humilité font les meilleurs Lion 😉

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *