1001 pattes, le signe du Verseau chez les fourmis

, , Permalink

P

our le signe du Verseau, je vous propose de voir (ou de revoir) un des premiers films d’animation de Pixar : 1001 Pattes. Pas dit que cela plaise aux Verseaux, qui préfèrent la nouveauté et le futur au passé… Pourtant, s’ils acceptent de se prêter au jeu ils y retrouveront un de leur compère, un personnage atypique et amical, le héros de cet article et de l’histoire, le dénommé Tilt.  Quelles tendances comportementales pouvons-nous nous attendre à retrouver chez ce personnage ? Quelques mots-clé en préambule pour caractériser le signe du Verseau :
  • Indépendant, inventif, progressiste, sens de l’amitié, intelligence vive, original, intuitif, humaniste
  • Excentrique, rebelle, détaché, peu démonstratif, intolérant, rigide, impatient, individualiste

Panique à bord : une feuille a coupé la chaîne !

1

001 pattes raconte l’histoire d’une colonie de fourmis réduites en esclavage par une bande de sauterelles. Contraintes de récolter de la nourriture pour leur oppresseurs, les fourmis vivent avec un stress considérable, dans un quotidien sans horizon. Le décor est donc très rapidement planté : nous voici dans un univers Vierge, avec des fourmis décrites comme besogneuses, disciplinées, plutôt inquiètes de nature, soucieuses de rester à leur place dans la chaîne alimentaire, rassurées par la routine et les gestes ritualisés. Dans un tel univers, l’intrusion du moindre élément étranger, comme lors de la chute d’une feuille au mauvais endroit, peut provoquer panique et confusion… alors que dire de Tilt !

« Une machine révolutionnaire ! »

T

ilt, contrairement aux membres de sa colonie, est une fourmi Verseau. Il est animé du désir d’améliorer son quotidien et celui de la colonie. Inventeur enthousiaste, il imagine et fabrique des outils pour changer, entre autres, les méthodes de récolte.
Le signe du Verseau est en effet souvent amateur de gadgets, de techniques nouvelles, d’objets à la pointe du progrès. Ah, le progrès… c’est qu’il y croit ! La technologie doit l’affranchir des limites ordinaires de la vie. Mais on l’a dit, la colonie, Vierge, n’aime pas le changement. Elle ne croit pas au progrès… La bonne volonté de Tilt est mal accueillie et son génie, méconnu. Peut-être est-il trop en avance sur son temps ? Quoi qu’il en soit, il est perçu comme un individualiste qui fait passer ses excentricités avant la sécurité du groupe. Les autres fourmis lui reprochent également de ne rien faire comme tout le monde, ce qui est vrai : le signe du Verseau pousse à se singulariser et son goût de la provocation peut en déranger plus d’un. Par-dessus tout, la colonie reproche à Tilt d’être un idéaliste invétéré qui refuse sa condition de fourmi assujetti aux sauterelles. Car pourquoi vouloir changer les choses ? Chacun occupe une place bien précise dans la chaîne alimentaire ! Pourquoi ne pas se révolter contre l’ordre établi, tant qu’on y est ? Précisément…

Des valeurs universelles ? Ça existe, ça ?

C

omme souvent avec les signes d’Air, Tilt a tendance à être trop dans sa tête. Sa capacité à concevoir des plans brillants, ou à recevoir des idées fulgurantes ne l’empêche pas de commettre d’ énormes bourdes tant il est distrait et maladroit. Et le voici qui commet la bourde de trop : il renverse toute la récolte promise aux sauterelles, qui entrent dans une rage folle et menace de perpétrer de cruels châtiments si une seconde récolte n’a pas lieu. Il va falloir tout recommencer, mais c’est sans compter sur l’espoir (fou ?) de Tilt qui promet de tout arranger en allant chercher de l’aide, au loin… quelque part. Son cri de départ, « Pour la colonie et toutes les fourmis opprimées du monde entier ! » est caractéristique du signe du Verseau, progressiste, ouvert aux valeurs universelles de fraternité, de solidarité, de liberté. Il va ramener – sur la base d’un malentendu – une compagnie de cirque : c’est que l’étrange et l’inhabituel ne le surprennent pas… Pour le signe du Verseau, rien n’est impossible !

Surpriiiiise !

J

e n’en raconte pas plus sur le film, qui mérite tellement d’être vu (comme tous les Pixars d’ailleurs…). Retenez surtout que la philosophie du film est typiquement Verseau puisqu’elle sublime, à travers ce personnage, la recherche de la liberté, l’indépendance d’esprit, l’importance de la solidarité, la nécessité d’identifier les limites de nos points de vue pour  s’en affranchir, bref, l’importance de mettre un peu de Verseau dans notre vie si on ne veut pas, un jour, finir comme des moutons, ou comme des fourmis…

→ Si vous aimez le signe du Verseau, vous aimerez les Uraniens  (Uranus, planète maîtresse du signe) !

A lire également :

American beauty ou la crise de la quarantaine

 

Enregistrer

2 Commentaires
  • REGNICOLI Philippe
    février 2, 2017

    Une nouvelle analyse socio-astrologique très pertinente, un vrai plaisir à lire ! Merci et donc vivement le mois prochain (avec Nemo XD ?)

  • Géraldine Wolf
    février 3, 2017

    Merci Philippe ! Je fais de la socio malgré moi on dirait 😉
    Je pensais à une musique pour le mois prochain, mais mon choix n’est pas encore arrêté 🙂

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *