Le Sagittaire ou la folle journée de Ferris Bueller

L

es Sagittaires en savent quelque chose, on a connu  des périodes plus joyeuses dans la vie… De 2014 à fin 2017 en effet, Saturne le très sérieux est de passage dans leur signe avec le cortège de petits cadeaux dont il a le secret : moral en berne, responsabilités accrues, période de solitude ou encore longues réflexions sur le sens de la vie, sans parler du devenir du vivre ensemble… Saturne vient ici tester ce que les Sagittaires ont de plus précieux : leur philanthropie et leur indéfectible foi en la bonté de la vie. Il ne fait pas ça gratuitement, il élimine le surplus d’idéalisme et d’insouciance du signe de sorte qu’après son passage, si on a bien compris la leçon, on gagne en maturité, voire en sagesse. Et c’est tout le bien que l’on souhaite aux Sagittaires, les graines de philosophes du zodiaque !

ferris-buellers-tranquille-la-vie

P

uisque les Sagittaires n’ont pas franchement le moral en ce moment, je vous propose un petit voyage dans les années 80 – les meilleures années du monde ! – en compagnie de Ferris Bueller, l’ado le plus décontracté et branché de la planète ! Quoi, j’exagère ? Pas du tout, je parle en mode Sagittaire. Dans La folle journée de Ferris Bueller, nous suivons les aventures de cet ado ultra populaire et charmeur qui décide de sécher les cours pour profiter d’une journée ensoleillée. Du culot, de l’épate, des fêtes gigantesques et beaucoup de chance… Pas de doute, on est en compagnie d’un Sagittaire pur jus, un gars qui ne se fait jamais prendre et pour qui « tout finit toujours par s’arranger »… Mais au fait, c’est quoi, l’énergie du Sagittaire ? Quelques mots repères, qualités et défauts du signe :
  • Généreux, chaleureux, philanthrope, enthousiaste, sincère, audacieux, entreprenant, idéaliste, rassembleur, bon vivant, jovial, optimiste, naïf…
  • folie des grandeurs, manque de tact, complaisant envers lui-même, opportuniste, manque de sérieux,  impatient, colérique…
ferris-bueller-life-moves-fast

« La vie bouge à une allure folle. Si tu ne t’arrêtes pas pour prendre le temps de regarder autour de toi, tu pourrais la manquer. »

V

oici donc Ferris Bueller, le gars qui s’est donné pour unique mission dans la vie de bien en profiter. Cool, décontracté, relax…sa confiance en lui et son bagout lui ouvrent toutes les portes, et de fait dans le film rien ni personne de lui résiste. C’est un des secrets qu’il partage avec les autres Sagittaires : leur chaleur est communicative, ils savent mettre les gens à l’aise, ils inspirent confiance. Mais je précise que ce n’est pas de la manipulation de leur part. Normalement, ils sont sincèrement chaleureux, plein de superlatifs, plein de bons sentiments, et comme ils aiment les gens, les gens les aiment en retour.
sans-les-mains

L

e jeune Ferris a emprunté la Ferrari du père de son meilleur ami, sans lui demander bien sûr. Ben oui, pourquoi se priver ? Voilà un mot qui ne fait pas parti de son vocabulaire. Faut dire aussi que les règlements, les interdits, la propriété des autres… Ce sont surtout « des concepts » qui l’ennuient profondément, n’ayant pas le sens de la mesure et de la limite. De fait, le Sagittaire est du genre à se servir, à prendre ses aises, c’est la « largesse » de sa nature qui s’exprime. N’oublions pas que le maître du signe, Jupiter, est dans la mythologie grecque le Dieux des Dieux, le Dieu de l’Olympe. Protégé dans son enfance par Amalthée, nourri à satiété grâce à la corne d’abondance, il met un terme au règne de son père Saturne, qui représente justement le Dieu de la restriction.  Avec un tel pedigree, on comprend mieux la tendance des Sagittaires aux abus en tout genre !
ou-est-ferris-big-party

Mais où est Ferris ? Petit indice : au coeur de la fête…

M

ais Ferris donne autant qu’il prend. Il est généreux de tout ce qu’il a, à commencer par sa grande vitalité. Comme les 2 autres signes de Feu (Bélier et Lion), on retrouve chez le Sagittaire une grande énergie, une énergie extravertie, expansive, remuante, festive, inclusive. Ce n’est donc pas étonnant de retrouver le jeune Ferris à la tête d’un carnaval à chauffer les foules, bien que l’on ne sache pas vraiment comment il a réussi cette affaire (mais n’allons pas chercher la petite bête, le Sagittaire déteste ça !)
ferrisbueller-enfant
On célèbre la vie, oui, mais on la célèbre ensemble : très important pour le Sagittaire qui aime s’impliquer et qui, une fois adulte, souhaite généralement avoir un rôle à jouer dans la société (si possible un poste favorisant la cohésion sociale et la transmission de valeurs morales : dans la culture, dans l’éducation, dans l’enseignement, etc). Jeune, le Sagittaire sera plutôt remuant et toujours partant pour faire les 400 coups, exactement comme Ferris Bueller. Ce dernier sèche les cours pour profiter d’une belle journée ensoleillée… ou dès qu’une occasion aussi immanquable se présente.
ferris-fun

D

e fait, le Sagittaire sait saisir les opportunités qui passent à sa portée.  Profiter d’une occasion, balayer l’impossible, repousser la monotonie et la routine sont ses motivations favorites. Généralement, il cherchera une signification derrière les faits et les évènements, considèrera les gens et les situations de manière globale, s’intéressera plus au fond qu’à la forme. Pour lui, la vie est avant tout une succession d’expériences l’aidant à élargir sa compréhension des lois universelles, et il aime tirer de « grandes leçons » de ses expériences.  Et bien que cela ne soit pas (encore?) le cas de Ferris, cette aptitude à prendre de la hauteur et à donner un sens à son existence se traduit chez d’autres Sagittaire par un goût pour l’étude, la philosophie ou encore la spiritualité.
 ferris-bueller-s-easy-life

C

ertes, il aime le confort. D’ailleurs le Sagittaire a tendance à s’embourgeoiser avec l’âge. Et avec son sens de la démesure et de l’esbroufe, il peut chercher à revêtir tous les apparats de la « réussite », sociale et matérielle. Pourtant dans le fond, il n’est pas matérialiste. L’argent et les possessions matérielles sont des moyens, pas des buts. C’est pourquoi posséder une Ferrari (ou une Rolex à 50 ans…) ne sera jamais une motivation suffisante pour qu’un Sagittaire accepte n’importe quel travail et se restreigne des années durant pour l’obtenir. De même, la Ferrari d’un Sagittaire ne dormirait pas dans un garage comme celle du père de son ami qui ne la conduit jamais de peur qu’elle ne s’abîme ! La vie d’un Sagittaire doit être signifiante. Et pour Ferris, emprunter une Ferrari est beaucoup plus amusant que l’acquérir. C’est pour lui une occasion de faire quelque chose de sensationnel, de se sentir libre et sans restriction, de vivre une expérience inédite, de choyer son intime conviction que la vie est fun et généreuse. De quoi recharger les batteries pour la prochaine expérience inédite à vivre qui l’attend au coin de la rue 😉

 

Enregistrer

Pas encore de Commentaires.

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *