Le pont des espions : une négociation en eaux troubles

C

et article peut être mis en perspective avec celui portant sur le film The Lobster. Il y était question des désordres susceptibles d’arriver avec un thème surchargé en signes d’Air (Gémeaux, Balance, Verseau) et pauvre en signes d’Eau : personnages détachés, froids, calculateurs et d’une insensibilité glaçante, émotions refoulées. Le film Le pont des espion, lui, nous donne à voir ce qui peut se produire avec une surabondance de signes d’Eau (Cancer, Scorpion, Poissons) et un déficit en signes d’Air : ici, nous plongeons dans un univers totalement dénué de principes mais qui regorge, en revanche, d’émotions brutes, d’esprit partisan et de manipulation émotionnelle.

L

e film Le pont des espions met en scène Tom Hanks dans la peau de James, un modeste avocat qui se voit attribuer la défense d’un espion russe, ennemi public n°1 aux États-Unis en cette période de guerre froide. Bien que James soit un bon avocat, il n’est pas particulièrement qualifié. Spécialisé dans les assurances, il n’a plaidé qu’une seule fois au pénal, dans une affaire qui n’avait pas l’envergure de celle-ci… Peu importe de toute façon puisque le procès doit avant tout servir de vitrine médiatique au système judiciaire américain. N’oublions pas qu’à cette époque les deux grandes puissances russe et américaine s’affrontent sur tous les plans, et en particulier sur celui de l’exemplarité. James doit servir à garantir que les droits de la défense ont été respectés dans un procès perdu d’avance. C’est entendu pour tout le monde – juge, patrons, Mary – la femme de James – et accessoirement la quasi totalité de la population américaine. Sauf que James ne l’entend pas de cette oreille.
le-pont-des-espions-avocat-integre

S

‘il accepte de défendre l’espion, ce n’est ni pour l’argent, ni par ambition personnelle, ni même pour dénoncer l’hypocrisie du système. Il ne le fait pas pour la gloire non plus, cela va sans dire : il est immédiatement détesté de tous. S’il le fait, c’est par sens du devoir et pour répondre à un idéal de justice auquel il croit. Il défend la possibilité pour tout un chacun de bénéficier d’un procès équitable, il croit à l’État de droit et à l’indépendance de la justice. En somme, il prend la justice au sérieux et refuse de transiger avec ses valeurs. Un vrai héros Balance, si ça devait exister. Ce faisant -et c’est là que le bât blesse- on dirait qu’il ignore qu’il est en pleine guerre froide et que dans un tel contexte, les règles du jeu changent sensiblement. C’est un peu la faiblesse d’un individu qui ignore ses émotions : il ne perçoit pas celles des autres non plus. (la Balance est un signe d’air, un signe qui se fit plus à ses principes qu’à son ressenti.) Il n’a donc pas de « feeling », pas d’instinct, pas de sensibilité au courant émotionnel sous-jacent. Il a de beaux principes, mais il lui manque une compréhension profonde de la situation que seule confère la pénétration des mobiles humains. Et quiconque a vécu suffisamment longtemps sur cette planète sait qu’ils ne sont pas toujours très nobles…
le-pont-des-espions-en-eaux-troubles

N

égligeant les risques réels qu’il encoure et qu’il fait peser sur sa famille, Jim essaye donc de faire passer son client du statut d’ennemi -terme chargé d’affect- à celui de criminel présumé -terme juridique neutre-. Il argumente, il s’appuie sur la constitution, il utilise tous les moyens légaux à sa disposition. En un mot : il est fairplay ( = « juste, équitable », tellement Balance). Pendant ce temps, ses détracteurs, eux, utilisent l’opprobre, les menaces et les dénigrements, sans compter les intimidations verbales et physiques sur lui et ses proches afin à le faire flancher. Des manœuvres sournoises qui appartiennent au signe du Scorpion (ou sa planète maîtresse, Pluton) quand ce dernier s’exprime en négatif. Mais le visage désagréable de l’élément « Eau » que l’on distingue dans le film a plusieurs facettes, qui appartiennent aussi aux autres signes d’eau, le Cancer et les Poissons. Voyons ça d’un peu plus près :
  • Un esprit partisan particulièrement subjectif.
    Le peuple américain semble faire corps comme un seul homme contre l’ennemi sans l’ombre d’un début de remise en question. Nous voyons qu’à l’école, la maitresse apprend aux enfants à saluer le drapeau, à chanter l’hymne national : le sentiment d’appartenance des enfants -donc leur attachement, et corrélativement, leur recherche de sécurité- se reporte sur des symboles patriotiques. L’instinct grégaire des enfants est manipulé à des fins politiques, l’objectif étant que devenus adultes, ils prennent refuge dans les voix rassurantes, parce que familières, de ces mêmes institutions. Les américains sont les meilleurs parce qu’ils sont les américains. Ils sont les gentils puisque les russes sont les méchants. Et n’allez pas leur dire que dans la guerre qui les oppose, ils utilisent les mêmes armes : ils ne pourront tout simplement pas l’entendre.
  • Une absence totale de discernement, de recul et de détachement.

    Mark Rylance, l'espion au flegmatisme remarquable

    Mark Rylance, l’espion au flegmatisme remarquable

    Lorsque l’espion est arrêté, l’émotion est à son comble. Les américains exultent, s’emportent, s’emballent, perdent la raison. Ils veulent le voir mort. Ils le qualifient de « traître », alors qu’il n’est même pas citoyen américain… Une incohérence qui ne semble pas chagriner Mary plus que ça, comme si là encore, le monde entier devait prendre fait et cause pour le modèle américain… russes compris ! Elle ne comprend pas que l’espion est un « employé » qui finalement, est habité du même sens du devoir envers la Russie que les américains envers les États-Unis. En fait, l’espion est même beaucoup plus détaché : il « obéit aux ordres du patron », reconnait que le patron n’a pas toujours raison, mais que ça reste le patron… C’est donc l’attachement excessif à sa communauté d’origine qui trouble les repères de Mary et des autres. Cet attachement sur lequel le rationnel n’a plus de prise est le propre du signe du Cancer en négatif (ou sa planète maitresse, la Lune).
  • Un fort esprit de revanche
    signes-deau

    James et Mary Donovan dans la tourmente

    J’ai déjà parlé plus haut des agissements dans l’ombre dont James est la cible. On peut rajouter à ça la vindicte populaire, la paranoïa ambiante, le déchainement des passions meurtrières, les plaidoyers pro-condamnation à mort… On est bien dans du Scorpion en négatif. La justice en mode Scorpion, c’est un peu (beaucoup, passionnément) la loi du talion… Rien à voir avec la justice en mode Balance, qui se rapproche plutôt de cette vision-là :
    On a dit que la société a le droit de se venger du crime qui l’attaque, et on a mis en avant le grand mot de la vindicte des lois. C’est une idée fausse, d’où sort une conséquence cruelle. La société n’a pas plus que l’individu le droit de se venger. Elle a le droit de se défendre et le devoir de protéger ses membres…
    (
    L. Bautain)
  • Manipulation émotionnelle de la population, distillation de la peur pour créer un replis identitaire

    Toutes ces réactions exacerbées ont été rendues possible grâce à un gros lavage de cerveau, qui comme on l’a vu, commence dès l’école. La distillation de la peur, en plus de créer un replis identitaire, stigmatise le camps opposé jusqu’à lui enlever son humanité pour l’ériger au statut de monstre. Les enfants regardent des reportages sur la menace nucléaire -maisons pulvérisées, radiations- images traumatisantes qui implicitement, impriment en eux la menace, bien réelle, d’une désintégration physique. Les adultes, eux, boivent tous à la même fontaine, celle de la propagande propagée par les journaux papiers et télévisés. Les espions américains, pour leur part, sont sommés de se suicider s’ il arrivait qu’ils tombent dans les mains de l’ennemi. On voit là les ravages de la « propagande » et les sacrifices librement (?) consentis qu’elle exige. D’ailleurs, lorsque l’un des espions américains se fera attraper vivant, n’ayant pas réussi à se suicider, il deviendra la 3ème personne la plus détestée du moment, après l’espion russe et James, son avocat. Ce qui revient à dire : « On t’aime, mais à condition que tu donnes ta vie pour nous. » Ainsi donc, il est admis que certains doivent se sacrifier, et que ceux du camp opposé deviennent des boucs-émissaires. Triste fin du signe des Poissons en négatif (ou sa planète maitresse, Neptune).
    extrait de L'ennemi, de D. Cali et S. Bloch

    extrait de L’ennemi, de D. Cali et S. Bloch. « Le manuel dit tout sur l’ennemi : il dit qu’il faut le tue avant qu’il ne nous tue, parce qu’il est cruel et sans pitié. Que s’il nous tue, il exterminera nos familles. Et qu’il ne sera pas satisfait pour autant. Il tuera aussi les chiens et puis tous les animaux. Il brulera les bois, il empoisonnera l’eau. L’ennemi n’est pas un être humain. »

le-pont-des-espions-negociation

M

ais revenons à James Donovan. Qu’ on se rassure, James va apprendre à jouer avec les règles de ce nouveau jeu. Question de survie. Il va même révéler de nombreuses qualités propres aux signes d’eau (ben ouais, c’est le héros) : empathie, perspicacité, résistance psychologique, bonté, capacité à protéger les autres… Je n’en dis pas plus pour ceux qui n’auraient pas vu le film et souhaiteraient le voir. Tout au plus peut-on dire que la remarque de Liz Greene sur les différences comportementales entre les signes d’ Air et les signes d’Eau nous éclaire sur son cas : « Alors que l’Air  s’attache à adapter son comportement à un cadre de référence préétabli, l’Eau est imprévisible et réagira à chaque situation comme si celle-ci était inédite. » Le guide astrologique des relations humaines, Ed. du rocher, p.108
Sur une note plus légère et jubilatoire, James acceptera par la suite d’endosser un rôle de négociateur, manœuvrant habilement pour favoriser la libération de deux espions américains contre l’espion russe. Les dialogues sont excellents. Une interprétation plutôt réussie de Vénus en Gémeaux en maison X, que l’on retrouve dans le thème de Tom Hanks (carrière  –maison X– dans laquelle on charme –Vénus – avec les mots –Gémeaux-. ) Avec une telle position, pas de doute qu’il sache persuader, séduire, négocier… et jouer double jeux  !

 

 

 

4 Commentaires
  • REGNICOLI Philippe
    octobre 24, 2016

    Superbe article avec une approche intéressante, je dirais plus socio-astrologique que psycho-astrologique. On s’attache plus ici à comprendre des groupes humains et des processus collectifs que des personnages ou des individus isolés. Très agréable à lire sans jamais manquer de profondeur, avec, en prime, du goût pour choisir de bons films (j’ai aussi vu un long article sur American beauty). On ne peut pas s’abonner ?

  • Géraldine Wolf
    octobre 25, 2016

    Merci beaucoup Philippe, contente que l’analyse t’aie plu !
    C’est vrai ce que tu dis, et c’est un peu le film qui veut ça je pense : le héros est seul contre « tous » ( à part l’espion russe, il n’y a pas vraiment de personnages secondaires, plutôt des figurants) et il doit donc faire face à l’inconscient collectif qui anime le groupe. C’est en tout cas ce que j’ai perçu du film et voulu traiter 😉
    S’abonner, oui, bientôt ! Pour le moment il y a une page Facebook sur laquelle je bascule les articles dès qu’ils paraissent. Si tu es sur le réseau social…

  • Diane
    novembre 2, 2016

    Je n’ai pas vu le film mais l’article me donne envie de le voir !
    Tom Hanks est un acteur dont j’apprécie beaucoup les personnages, une analyse de se filmographie serait bienvenue 🙂
    Enfin, il est vrai qu’il y a une approche sociale dans cet article et n’oublions pas que la psychologie couvre différent domaine dont la psychologie sociale. Elle s’intéresse aux relations sociales tout autant au niveau de l’individu (intra-individuel et inter-individuel) qu’aux groupes (intra-groupe et inter-groupe). Ainsi, la psychologie sociale s’intéresse à l’humain quand la sociologie s’intéresse aux institutions sociales.

  • Géraldine Wolf
    novembre 3, 2016

    Merci pour ton éclairage, Diane ! Si j’ai bien compris, j’ai écrit un article d’astrologie psycho-sociale sur un film de fiction. Waow…

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *