Amélie Poulain : Une Vierge en haut de l’affiche

Oui bon, dis comme ça, ça sonne un peu bizarre. On parle de la Vierge astrologique ici et je remercie Jean-Pierre Jeunet d’avoir peaufiné ce joli film, avec une palette aussi variée de personnages très caractéristiques du signe de la Vierge. Cette dernière est à l’honneur en ce moment (jusqu’au 23 septembre), et on imagine déjà son embarras d’être portée aux nues et aux regards de tous, elle par essence si discrète et modeste.
Voici quelques mots-clés de la personnalité Vierge, qualités et défauts, que l’on va retrouver dans les personnages du film :

  • discrétion, humilité, pudeur, faculté d’analyse, esprit méthodique, réfléchis, perfectionniste, attentif aux détails (c’est un signe d’introversion)/ Réaliste, prévoyant, consciencieux professionnellement, dévoué, sens du service… (et pour rappel des caractéristique d’un signe de Terre, cliquez sur le lien ).
  •  Hypercritique, tatillon, calculateur, étroit d’esprit, peureux, hypocondriaque, mesquin, ennuyeux, dénué d’aisance dans les relations humaines

 

Amélie

Amélie, héroïne anonyme du quotidien

Si aucun homme ni aucune femme n’est une île, Amélie fait malgré tout de son mieux pour être au moins une presqu’île. Timide, menue, toute en retenue, elle est une énigme pour son entourage qui peine à entrevoir ses pensées et ses sentiments réels. Mais elle a de la chance, Amélie, « elle cultive un goût particulier pour les touts petits plaisirs » et sait apprécier « le charme discret des petites choses de la vie ». Ce n’est pas donné à tout le monde, et ceux qui ont Vénus en Vierge (comme Audrey Tautou) devrait apprécier le charme discret de ces mêmes choses. Elle aime prendre soin des autres , en particulier les laissés-pour-compte, et y arrive au moyen de savoureux stratagèmes qu’elle élabore grâce à son intelligence très fine, très pratique et grâce à son attention aux autres et aux détails.
Lucien

Lucien, employé modèle ?

Un autre personnage qui gagne notre affection, c’est Lucien (Djamel Debouzze), le commis-épicier un peu simplet qui caresse les endives et parle aux champignons. Plein de délicatesse, « c’est sa manière à lui de manifester son amour du travail bien fait » . Le travail est un domaine névralgique pour les tempéraments Vierge, que l’on retrouve pourtant souvent dans les positions de « second » car ils sont trop perfectionnistes pour leur bien, gèrent mal le stress, manquent de confiance en eux et préfèrent se rendre utiles plutôt qu’être leur propre patron.
Dufayel

Raymond Dufayel

Le travail c’est la santé… C’est  vrai en astrologie et plus particulièrement pour le signe de la Vierge qui y renvoie. Dans le film, le voisin peintre d’Amélie est atteint d’une maladie invalidante qui lui évite d’avoir à se « frotter à la vie ». Perfectionniste, méticuleux, un brin psycho-rigide, il repeint le même tableau depuis 20 ans. Quant à Georgette, l’hypocondriaque… tout est dit !
Georgette

Georgette : « On voit que c’est pas toi qui est allergique à l’oxyde de carbone ! »

 
Dans Amélie Poulain, on se souvient des listes « aime/n’aime pas » servant à caractériser les personnages, et on imagine bien un scientifique notant scrupuleusement ces données sur un carnet (en même temps que l’heure exacte, la température de l’air, la pression atmosphérique et le nombre exact de cheveux sur la tête du personnage). Ce scientifique, c’est Jean-Pierre Jeunet lui-même (natif de la Vierge, rappelons-le quand même) et il n’y a qu’à regarder l’Extravagant voyage du jeune et talentueux T.S. Spivet pour s’en convaincre. Ses films ont d’ailleurs pour constante de mettre en scène des personnages manifestant un soucis excessif de l’ordre, une tendance à la maniaquerie mais aussi de la probité et beaucoup d’ingéniosité.
Le signe de la Vierge fait les amoureux des sciences dites exactes, ils sont chez eux dans le concret et les faits précis. La Vierge se sent facilement menacée par ses émotions, qu’elle ne comprend pas et qu’elle perçoit comme une menace dans son monde parfaitement ordonné. Quand les émotions sont trop fortes, un natif de la Vierge se réfugie en lui-même et se sécurise grâce à des rituels,
père amélie
à l’image du père d’Amélie (Rufus) qui s’applique consciencieusement à la construction d’un mausolée depuis la mort de sa femme. Replié sur lui-même, gauche et manquant de chaleur humaine, il n’est d’aucun secours affectif pour Amélie qu’il n’a même jamais pris dans ses bras. La seule attention qu’il lui porte est purement clinique : un examen de santé régulièrement administré… évidemment.

 

collignon

Collignon, tête de fion !

Collignon est manifestement LE méchant dans Amélie Poulain ; il incarne les tendances Vierge qui ont mal tournées, et il en devient petit, petit, petit… Plein de sarcasmes, mesquin, il passe son temps à humilier son employé, à critiquer tout et tout le monde, comme pour se venger à moindre frais de la médiocrité de son existence car il ne fera rien, bien sûr, pour améliorer quoi que ce soit. Son univers étriqué est réglé comme du papier à musique, sans saveur ni joie, jusqu’à ce qu’Amélie y introduise un peu de fantaisie…
Et Nino ?
ninoBen j’hésite pour Nino (Mathieu Kassovitz)… L’amoureux d’Amélie a des petites manies Vierge : c’est un collectionneur invétéré, il classe, ordonne, répertorie les photos d’identité déchirées, photographie les empreintes de pas dans le ciment et enregistre les rires des gens … Mais c’est également un rêveur, un distrait insaisissable qui se laisse porter par la vie : je le verrai plutôt Poissons, mais le débat est ouvert !

 

Pas encore de Commentaires.

Laissez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *